La Belle Histoire.


Nous avons commencé notre collaboration avec l'ATDI en 2016. Ce sont de belles rencontres humaines qui ont scellé ce partenariat. Elle ressemble à notre propre histoire, celle qui nous conduit, depuis quelques années déjà, à tisser les fils qui donnent du sens à notre aventure professionnelle.


De l’écrit à l’image, notre compagnonnage professionnel s’affirme résolument en résonance avec l’esprit coopératif qui se réinvente en ce XXIème siècle.


Cinéaste (Stéphane Kowalczyk) et Auteur-Journaliste (Philippe Kern), notre travail en binôme consiste à porter un regard juste et approfondi sur vos réalités, à restituer l’esprit et la démarche de votre action, à en promouvoir la pensée, la réflexion, loin des artifices d’une communication convenue.


Le monde du handicap s’est invité presque naturellement à la table de nos réflexions. Il nous a interpellé, touché, encouragé dans notre philosophie de travail. Car les femmes et les hommes que nous rencontrons, qui nous confient une part de leurs souffrances, de leurs bonheurs, parfois de leur intimité, nous engagent. Ils nous engagent à respecter leur parole, la transmettre, sans jamais céder à la facilité esthétique, l’effet de surface, la communication ”illustratrice”. Ils nous engagent à lui donner toute sa place, toute sa force, comme élément premier, essentiel, de toute compréhension des situations personnelles ou collectives.


Comment évaluer, au plus près des réalités, les politiques sociales, de santé, mais aussi l’action de chacun des acteurs du ”médico-social”, sans cette prise directe à la source des nécessités de leurs actions?


Reportages, films institutionnels, documentaires, fictions, films d’auteurs, mais aussi écriture, conception de colloques, de tables rondes, de plateformes Web, notre spectre de compétences professionnelles donne de la visibilité, de la valeur et du sens aux initiatives des femmes et des hommes que nous rencontrons.


Notre démarche se veut maïeutique.

Il ne s’agit nullement de ”prestations”. Elle réclame une immersion au coeur des structures et des hommes pour être fidèle aux intentions, aux mots, aux gestes, aux silences de chacun. Elle nous transforme tout autant qu’elle régénère les structures qui adhèrent à notre approche. Source de remise en question, à l’échelle collective ou personnelle, dans ses modèles de fonctionnement, elle fédère les énergies, ouvre de nouvelles pistes d’interventions, réinvente le présent, interroge l’avenir.


Philippe Kern et Stéphane Kowalczyk